Windows 7 : arrêt du support technique

Actualité multimédia

Imprimer cet article

Windows 7 : arrêt du support technique

Depuis le 14 janvier 2020, Microsoft n’assure plus de support technique et ne propose plus de mises à jour de sécurité pour son système d’exploitation Windows 7.

Si tous les systèmes d’exploitation (OS) de Microsoft n’ont pas toujours été de franches réussites, certains se sont révélés aussi fiables que performants. Ce fut le cas du regretté Windows XP et de Windows 7 dont le support technique prend fin aujourd’hui. Lancé il y a 10 ans, cet OS, encore en fonction sur plus de 21 % des PC utilisés en France, selon Stacounter , n’est plus pris en charge par les équipes de Microsoft. Autrement dit, plus aucune mise à jour technique et surtout de sécurité ne sera proposée, même si une faille exploitable par des hackers était découverte. En outre, en cas de problème technique (bogue, crash, compatibilité…), le support technique, jusque-là assuré par Microsoft, n’est plus opérant.

Changer de version, si c’est possible

Sans support technique, Windows 7, même s’il abrite une solution anti-malware, sera de plus en plus vulnérable et de plus en plus instable. Assez rapidement, son remplacement par un OS plus récent et bénéficiant encore d’un support technique s’impose. Cela pourra se faire en basculant sur Windows 10 à condition, toutefois, que l’ordinateur soit suffisamment performant. Pour permettre une utilisation fluide, il devra disposer d’un processeur cadencé à au moins un 1 GHz, de 2 Go de mémoire Ram et 32 Go de place sur le disque dur. Si ce n’est pas le cas, il faudra acheter une autre machine neuve ou d’occasion déjà équipée de Windows 10.

Un répit pour les entreprises

Les entreprises dont les ordinateurs sont équipés de Windows 7 Pro ou Entreprise, et qui souhaitent encore garder ces OS, pourront néanmoins le faire pendant encore 3 ans. Sachant que ce support sera payant (plusieurs dizaines d’euros par poste et par an) et que le prix demandé, afin d’inciter à basculer, augmentera fortement chaque année jusqu’à l’arrêt du service.

Article du 14/01/2020 - © Copyright Les Echos Publishing - 2019